postheadericon Le permis

Le permis B


Il permet de conduire les véhicules automobiles

    • ayant un poids total autorisé en charge (PTAC) qui n'excède pas 3,5 tonnes

    • affectés au transport de personnes ou de marchandises

    • conçus et construits pour le transport de huit passagers au maximum non compris le conducteur 

Peuvent également être conduits les véhicules mentionnés précédemment, attelés d'une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est inférieur ou égal à 750 kilogrammes. Les mêmes véhicules peuvent être attelés d'une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est supérieur à 750 kilogrammes, sous réserve que la somme des poids totaux autorisés en charge (PTAC) du véhicule tracteur et de la remorque de l'ensemble n'excède pas 4 250 kilogrammes.

 

Le permis B1

S'obtient par examen à partir de l'âge de 15 ans. Le programme de formation est identique à celui de la catégorie B, excepté en ce qui concerne la circulation sur les autoroutes et routes à accès réglementé. 


Le permis B1 autorise à conduire les véhicules suivants : 

    • les tricycles à moteur dont la puissance du moteur n'excède pas 15 kW (20,4 ch) et dont le poids à vide n'excède pas 550 kg ;

    • les quadricycles lourds à moteur dont la puissance du moteur n'excède pas 15 kW (20,4 ch) et dont le poids à vide n'excède pas 400 kg pour le transport de personnes et 550 kg pour le transport de marchandises.

 

 

 

 

Ecole de conduite

Il est toujours instructif de se renseigner auprès de clients ou de connaissances et d'avoir leur avis sur l'établissement et la formation.

N'hésitez pas à poser des questions et à vérifier que les réponses sont précises et claires quant à l'organisation de la formation.

 

1. Sur la formation théorique

Demandez si l'apprentissage du code se déroule sous forme :

    • De cours explicatifs ;

    • D'animations de groupes et de tests ;

    • De tests audiovisuels sans formateur (visionnages de DVD avec corrections intégrées). Si c'est le cas, cette méthode est insuffisante pour une formation de qualité.

À savoir : vous pouvez également réclamer un plan de formation théorique.

 

2. Sur la formation pratique

Posez des questions sur l'organisation des cours de conduite :

    • La durée des leçons, le rythme proposé ou encore le type de véhicules utilisés ;

    • Les modalités de la formation : uniquement individuelle ou sous forme de cours avec d'autres élèves ou des voyages-écoles (très formateurs !) ;

    • Organisation ou non d'examens blancs.

 

3. Sur le plan de formation

    • L'établissement alterne-t-il bien la formation pratique et la formation théorique ?

    • Procède-t-il à interventions ponctuelles de spécialistes : sapeurs-pompiers, secouristes, préventeurs santé… ?

 

 

 

4. Sur la présentation à l'examen

Assurez-vous des conditions de présentation à l'examen du permis de conduire :

    • Quels sont les délais moyens de présentation ?

    • Combien coûte la formation complémentaire après un échec à l'examen ?

    • Quelles sont les conditions de réinion à l'examen ?

 

5. Sur les modalités du contrat

Avant la signature du contrat, l'école de conduite doit procéder à une évaluation préalable du candidat par un enseignant de la conduite dans le véhicule ou dans le local de l'établissement. Cette évaluation permet notamment de déterminer le volume prévisionnel de formation pratique, c'est-à-dire le nombre d'heures de leçons de conduite.

 

Avant de décider de changer d'école de conduite (déménagement, insatisfaction…), sachez que chaque école de conduite doit obligatoirement soumettre un contrat écrit au candidat. Une mention relative aux conditions de résiliation ou de rupture du contrat et les modalités financières qui s'y attachent doit être précisée sur ledit contrat passé entre le candidat et l'établissement d'enseignement de la conduite et de la sécurité routière (article R. 213-3 du code de la route). Il appartient au candidat de veiller aux mentions inscrites sur le contrat.  

 

 

Les financements :  

  • Le permis à 1 euro par jour

Le permis à un euro est un prêt dont les intérêts sont pris en charge par l'État.Il a été mis en place par l'État, en partenariat avec les établissements prêteurs et les écoles de conduite, pour aider les jeunes de 15 à 25 ans révolus à financer leurs préparations au permis de conduire. Il permet aux jeunes de bénéficier d'une facilité de paiement : le coût total de la formation au permis ne change pas, mais l'établissement financier avance l'argent et l'État paie les intérêts.

 

  • Coup de pouce permis de conduire.

Les 17-25 ans qui résident dans le Pas-de-Calais, accompagnés par les partenaires de l'emploi (Missions Locales, PLIE, Pôle Emploi et Cap Emploi) et qui souhaitent passer leur permis de conduire ou qui préparent l'épreuve de la conduite.

A noter :La formule conduite accompagnée est exclue du dispositif.

Ce coup de pouce est destiné à vous accompagner dans le financement de votre permis de conduire. Il se compose de deux aides financières qui vous seront directement versées, sous réserve de certaines conditions et pièces obligatoires :

  • Une première aide de 200 € est destinée à vous accompagner dans le paiement de l'examen du code de la route.

  • Une seconde aide de 720 € est destinée au financement de vos heures de conduite.


  • Quel parcours professionnel engagé ?

Qu'il s'agisse des financements liés à l'examen relatif au code de la route ou à celui de la conduite, le jeune est amené à s'engager dans une démarche dynamique d'insertion professionnelle au titre de laquelle il devra se rapprocher des services compétents des Maisons du Département Solidarité sur les territoires, à toutes les étapes clés de son parcours. Ces étapes seront précisées lors du premier rendez-vous qui devra être pris à votre initiative.

  • Quelles pièces ?

Lors de votre premier rendez-vous, vous devrez obligatoirement vous munir de votre photocopie de pièce d'identité, d'un justificatif de domicile ou d'une attestation sur l'honneur de domiciliation, d'un CV, d'une lettre de motivation, et le cas échéant, d'une attestation de réussite à l'examen du code route.

  • Comment obtenir mon premier rendez-vous ?

Muni des pièces obligatoires, vous pourrez prendre rendez-vous par téléphone ou mail auprès du Service Local Allocation Insertion de la Maison du Département Solidarité de votre territoire qui vous indiquera ensuite la marche à suivre .

 

  • Aides aux personnes handicapées

L'Association de gestion des fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) intervient pour favoriser la mobilité des personnes handicapées.

Elle les aide à passer le permis de conduire lorsqu'il est nécessaire pour obtenir ou conserver un emploi.

Elle le finance à hauteur de 1000 € ou 1 300 € pour un permis aménagé.

Pour obtenir cette aide, la personne doit :

    • avoir au moins 18 ans ;

    • être demandeur d'emploi ou salarié en milieu ordinaire.

A noter : le dossier de demande de subvention est à adresser à l'AGEFIPH de votre région. L'association peut également vous aider dans l'achat et/ou l'aménagement de votre véhicule.

  • Bourses municipales pour les jeunes

Les jeunes de 18 à 25 ans, sans ressources personnelles ou familiales suffisantes pour financer leur préparation au permis de conduire, peuvent demander une bourse à leur mairie. Une partie du coût du permis de conduire est alors pris en charge par la ville, en échange d'une activité bénévole d'intérêt collectif (40 à 50 heures).

La sélection des dossiers est faite par une assemblée d'élus, de membres d'une commission technique et de personnels de la structure d'accueil et de suivi des demandeurs.

Toutes les mairies ne proposent pas la bourse au permis de conduire. Le dispositif doit avoir été voté par le conseil municipal.

A noter : ce dispositif est cumulable avec le permis à 1 € par jour.

  • Financement d'un projet avec le Fonds d'aide aux jeunes (FAJ)

Le Fonds d'aide aux jeunes (FAJ) intervient auprès des jeunes de 18 à 25 ans ayant des financières et/ou d'insertion.

Le FAJ soutient financièrement les personnes dont le projet de formation nécessite le permis de conduire.

Le montant de cette aide peut s'élever à 1 000 €. Le département décide du financement accordé. Pour en bénéficier, adressez-vous au référent de la mission locale la plus proche de chez vous.

  • Soutien aux personnes à la recherche d'emploi

Si vous êtes à la recherche d'un emploi vous pouvez également bénéficier d'une aide financière pour passer le permis. Adressez-vous auprès de votre agence Pôle emploi dans le mois suivant votre inion en auto-école.
Le Fond d'action sociale du travail temporaire (FASTT) finance en partie le permis B dans le cadre du permis à 1 € par jour. Le montant de l'aide est de 500 €.

Pour bénéficier de cette aide, le demandeur d'emploi doit être inscrit depuis au moins 6 mois de manière continue sur la liste des demandeurs d'emploi :

    • en catégorie 1, 2, 4 formation , CRP - convention de reclassement personnalisé , CTP - contrat de transition professionnelle   et être bénéficiaire de minima sociaux (revenu de solidarité - RSA, allocation de solidarité spécifique - ASS, allocation aux adultes handicapés - AAH, allocation temporaire d'attente - ATA) ou non indemnisés par le régime d'assurance chômage, sauf s'ils sont bénéficiaires de l'aide au retour à l'emploi minimale ;

    • ou en catégorie 5 contrats aidés .

A noter : en cas de promesse d'embauche en CDI, CDD ou contrat d'intérim d'au moins 3 mois nécessitant le permis de conduire, des dérogations sont possibles à la condition d'être inscrit depuis au moins 6 mois de manière continue sur la liste des demandeurs d'emploi.

Le montant de l'aide (qui ne peut être attribuée qu'une seule fois) est fixé forfaitairement à 1 200 € (exonérée de cotisations sociales, de CSG, de CRDS et non imposable).

L'aide est versée par Pôle emploi en 3 fois par virement :

    • 400 € sur présentation d'une attestation d'inion et de suivi de la formation au permis de conduire ;

    • 400 € sur présentation du document justifiant de la réussite à l'examen du code de la route ;

    • 400 € sur présentation du document justifiant de l'obtention du permis de conduire ou de 2 participations à l'examen du permis de conduire.